telefleurs
Les origines de la fête des mères

Les Grecs célébraient la mère de tous les dieux, la déesse Rhéa et les Romains fêtaient les femmes et les mères en juin lors de la fête « Matraliae » (du latin Mater qui signifie mère). Mais ces coutumes ont été supprimées par la religion catholique. En France, les origines de la fête des mères évoquent avant tout une célébration de la natalité. Afin de lutter contre la dépopulation, la « fête des enfants » est instaurée en 1897 prônant les vertus de la famille et l’importance de la fécondité. La célébration des vertus de la famille connût de nombreuses variantes et notamment après chaque période de conflit où le besoin de repeupler le pays se faisait le plus sentir. C’est notamment pendant la première guerre mondiale que les français vont découvrir le « Mother’s Day » célébré outre-atlantique chaque deuxième dimanche de mai depuis la fin du XIXème siècle. En effet les nombreux soldats anglais et américains présents en France ont introduit cet événement qu’ils ont tenu à fêter même loin de leur famille, en envoyant lettes et petits cadeaux à leur maman restée au pays à se morfondre d’inquiétude.

Fête des Familles Nombreuses en 1915, Journée des Mères en 1918, Journée des Mères de Famille Nombreuses en 1919, Journée des Mères Méritantes en mai 1920 ont précédé l’officialisation en 1928 de la Journée des Mères. Le 25 mai 1941, le Maréchal Pétain institue définitivement la « Journée Nationale des Mères ». Le 24 mai 1950, un texte de loi instaure officiellement cet événement, fixé au dernier dimanche de mai, sauf si celui-ci tombe le dimanche de Pentecôte. Dans ce cas, la Fête des Mères est reportée au premier dimanche de juin.

Au XVème siècle les anglais fêtaient le « mothering Sunday » d’abord au début du Carême puis ensuite le 4ème dimanche du Carême. Cette date est d’ailleurs restée valable et a été officiallisée en 1914, ce qui place la fête des mères au mois de mars chez nos amis anglais.

C’est en 1908 que les Etats Unis ont créé officiellement la fête des mères en mémoire de la mère d’Anna Jarvis. Puis en 1923 en Allemagne suivi par la Belgique, le Danemark, la Finlande, l’Italie et l’Australie.

Un amour inconditionnel

Une maman est unique et fait preuve d’un amour inconditionnel, chaleureux envers ses enfants. Même si l’amour d’une mère est infini, le cœur d’une maman est aussi fragile et sensible qu’une fleur. Il demande de l’attention, des petits gestes, des mots doux. Mais pris dans le tourbillon de la vie, on n’en a pas forcément le temps. Heureusement, il y a la Fête des Mères pour nous le rappeler. Voir la collection de  fleurs fête des mères